Plan social santé intégré 2022

Bruxelles prend soin de ses habitants

Et pour faire encore mieux, le Gouvernement bruxellois lance le plan «Brussels Takes Care», construit avec les acteurs de terrain et des citoyens. Son objectif : améliorer le bien-être et la santé des Bruxelloises et des Bruxellois! 

Les principes du plan :

  • Répondre aux besoins de chacun·e, avec des moyens adaptés à ceux-ci. C’est ce qu’on appelle l’universalisme proportionné
  • Rapprocher l’offre de services du social et de la santé des Bruxelloises et Bruxellois en couvrant plus efficacement tout le territoire.
  • Faciliter l’accès aux services en les rendant plus visibles, lisibles et coordonnés entre-eux Vous êtes un acteur du secteur public et associatif et souhaitez dynamiser le domaine socio-sanitaire? Parcourez le site et découvrez le plan Brussels Takes Care et ses 4 axes. 
Le PSSI
en vidéo

Je m’intéresse

Aux droits sexuels et reproductifs (pré-post natalité, maladies transmissibles, EVRAS)

A l’accessibilité des services et aux droits (non-recours, e-santé, fracture numérique, familles monoparentales…)

Aux déterminants de la santé  

Au lien entre les hôpitaux et la première ligne socio-sanitaire 

Aux pratiques du CPAS et innovations sociales 

#axe 1

Améliorer la qualité de vie et la santé et réduire les inégalités sociales de santé 

A Bruxelles, les inégalités sociales et de santé sont importantes. Certains quartiers sont bien plus défavorisés que d’autres. Et les inégalités ont tendance à se renforcer mutuellement.

Une politique volontariste de réduction des inégalités sociales de santé doit se déployer dans l’ensemble des domaines et niveaux politiques, même ceux en apparence éloignés de ces questions. Seule une approche coordonnée et informée entre les différentes compétences peut y parvenir.

La lecture de l’axe 1 permettra de parcourir des thématiques d’action sur les déterminants de la santé, la prévention, la santé sexuelle et reproductive, le combat contre les inégalités liées au genre ou les discriminaBons.

#axe 2

Garantir l’accès aux soins 

Un objectif central de la politique social-santé en région bruxelloise est de permettre à chaque Bruxellois·e d’atteindre le niveau de bien-être physique, mental et social le plus élevé possible en partant de ses attentes et de sa situation.

Actuellement, un trop grand nombre d’entre nous ne jouissent pas pleinement de leurs droits fondamentaux et ne parviennent pas à utiliser facilement l’offre de services d’aide sociale et de soins de santé. Or, améliorer l’accès de chacun·e aux droits et aux services existants est une condition sine qua non pour aboutir à plus d’équité sanitaire et de justice sociale.

Cet axe abordera les questions d’accessibilité aux droits et services en appréhendant non seulement l’enjeu de la lutte contre le non-recours au droit mais aussi ceux plus spécifiques liées aux familles monoparentales, au surendettement, aux personnes sans logement, aux populations les plus éloignées des droits et des services, ou encore aux pratiques des CPAS.

#axe 3

Améliorer la structure et la coordination de l’offre des services d’aide et des soins 

Bruxelles bénéficie d’une offre socio-sanitaire animée par des acteurs engagés et proches de la population. Il existe une grande diversité d’acteurs publics, associatifs et indépendants. Les différents acteurs partagent les mêmes objectifs mais ne travaillent pas toujours de concert.

Les besoins de la population se complexifient et entremêlent de plus en plus souvent des problématiques sociales et sanitaires. A l’échelle de la Région, la réparation des ressources n’est pas toujours optimale.

Ces constats, largement partagés, indiquent les chemins à prendre pour répondre aux problèmes les plus pressants et pour construire une offre socio-sanitaire efficace et de haute qualité. Une attention particulière doit également être apportée aux modes d’action des services dans la perspective de la promotion de la santé.

Cet axe permettra de répondre à ces besoins en abordant les questions de l’organisaBon territoriale de l’offre, la continuité des prises en charge, les liens entre la première ligne et l’hôpital, l’aide et les soins pour les personnes âgées, ainsi que l’amélioraBon de la santé mentale de la population.

#axe 4

Co-construire une politique social-intégrée 

Le morcellement des compétences en matière de politiques sociales et de santé est dommageable pour l’ensemble des parties prenantes. En région bruxelloise, les compétences relevant de l’action sociale et de la santé sont réparties selon sept niveaux de pouvoir. 

Cette situation occasionne des incohérences entre les politiques menées, génère des doublons ou crée des défauts de couverture, complexifie l’offre, sa lisibilité et l’accessibilité aux services.

Il est nécessaire d’accentuer le travail d’harmonisation, de simplification et de coordination entre les entités compétentes pour le social santé dans la région. 

Cet axe permettra d’aborder les questions d’intégration des politiques entre la COCOF et la COCOM, le rapport sur l’état de la pauvreté et des inégalités sociales de santé, ainsi que le support de la prise de décision et l’intervention socio-sanitaire. 

Découvrez notre plan opérationnel 

Découvrez toutes les ressources

Enquêtes, recommandation, panel citoyen,…